Accueil > Le bore-out, nouveau risque psychosocial ? Quand s'ennuyer au travail devient douloureux

Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères

Envoyer à un ami

Imprimez la page

Ajouter à ma sélection

Contacter l'INRS

Le bore-out, nouveau risque psychosocial ? Quand s'ennuyer au travail devient douloureux

Grand angle

Accès au texte intégral Si la surcharge de travail peut être à l'origine du burnout, la baisse ou le manque d'activité de travail inscrit le bore-out au tableau des risques psychosociaux. Le " Bore-out Syndrom " prend racine dans les terreaux fertiles des réorganisations qui se succèdent, laissant des services entiers sans mission bien définie. Prévenir l'ennui au travail est devenu un enjeu fort en raison du risque de rupture d'équilibre autour de la centralité du travail. Les directions des Ressources humaines misent aujourd'hui davantage sur les compétences d'adaptation que sur les compétences métier pour pallier le risque de désengagement au travail. Pour éviter l'inconfort émotionnel dû aux ruminations et procrastinations, des stratégies de contournements se multiplient chez les salariés. Quoique mal perçu socialement et source de culpabilité chez ses victimes, le bore-out peut néanmoins révéler des talents... à condition de pouvoir en sortir.

Descriptif

Référence TC 153

RubriqueGrand angle

Année de publication2016

Auteur(s)BATAILLE S.

Haut de page

Page extraite du site www.rst-sante-travail.fr Copyright © INRS