Accueil > Acceptation en entreprise du port des chaussures de sécurité

Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères

Envoyer à un ami

Imprimez la page

Ajouter à ma sélection

Contacter l'INRS

Acceptation en entreprise du port des chaussures de sécurité

Vu du terrain

Accès au texte intégral Les accidents touchant le pied constituent un pourcentage non négligeable de l'ensemble des accidents du travail (6,7 % en 1998). Pour les éviter, la mise en place de mesures de prévention collective est prioritaire, mais ne peut souvent dispenser du port de chaussures de sécurité. La rareté des textes réglementaires s'appliquant à des secteurs précis, la difficulté d'évaluer les risques pour des postes de travail parfois très différents, ne facilitent pas la décision de recommander le port des chaussures de sécurité dans une entreprise. Afin de mieux cerner ces problèmes, un travail comportant deux volets a été réalisé en partenariat avec le service prévention de la Caisse régionale d'assurance maladie (CRAM) de Bretagne : une enquête a été menée pendant un an, en 1997, auprès de 310 salariés de 4 entreprises où le port de chaussures de sécurité est obligatoire ; et parallèlement, parmi les consultations du centre de pathologie professionnelle de Brest, 16 consultations motivées par des difficultés liées au port des chaussures de sécurité ont été recensées et analysées.

Descriptif

Référence TF 96

RubriqueVu du terrain

Année de publication2000

Haut de page

Page extraite du site www.rst-sante-travail.fr Copyright © INRS