Accueil > Peut-on encore parler de workaholisme à l'heure du numérique ?

Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères

Envoyer à un ami

Imprimez la page

Ajouter à ma sélection

Contacter l'INRS

Peut-on encore parler de workaholisme à l'heure du numérique ?

Mise au point

Accès au texte intégral Depuis l'apparition du néologisme workaholism dans les années 70, ce concept fascine autant qu'il interroge. Quand la plupart des chercheurs s'oriente vers la personnalité des individus pour expliquer cette addiction, d'autres soulignent que les nouveaux modèles de production et d'organisation du travail, visant une flexibilité accrue de la part des salariés, peuvent avoir un impact non négligeable sur ce comportement.
Cet article fait le point sur les conséquences pour le salarié et son entreprise. Il souligne l'absence de consensus dans la définition du workaholisme, ce qui complique la comparaison des résultats des recherches menées jusqu'à présent.
Enfin, il développe l'idée que ce comportement ne devrait pas être abordé de façon unilatérale, mais dans un rapport de réciprocité entre l'individu et son travail.

Descriptif

Référence TP 31

RubriqueMise au point

Année de publication2018

Auteur(s)PIERRETTE M., PATY B.

Haut de page

Page extraite du site www.rst-sante-travail.fr Copyright © INRS