Accueil

Le risque de cancer du sein chez les travailleuses de nuit : état des connaissances

L’exposition professionnelle au travail de nuit, fixe ou posté, entraînant des perturbations de l’horloge biologique et des rythmes circadiens, a été associée dans plusieurs études à un risque accru de cancer du sein chez les femmes. La plausibilité biologique de ce risque et les voies physiopathologiques ont été de mieux en mieux élucidées. Cette revue de la littérature fait le point des connaissances sur le sujet et propose une analyse dans la perspective de la santé au travail.

Lire l’article

En complément :

Le numéro en cours

Au sommaire

Nouveau protocole et baisse de la participation des médecins : la collecte de données de l’enquête SUMER 2016-2017 à l’épreuve de l’organisation de la santé au travail.

Lire l'article

Page extraite du site www.rst-sante-travail.fr Copyright © INRS