Accueil

Les extrapulsations cardiaques thermiques

Lire l'article

Les méthodes classiques d’évaluation des astreintes thermiques sont peu adaptées aux expositions brèves, intenses à la chaleur ou au port de tenue étanche. Des études de terrain sur le travail à la chaleur, chez 98 salariés, ont mis en évidence que les EPCT doivent être inférieures à 20 bpm pour que la variation de la température buccale entre le début et la fin d'une exposition soit inférieure à 1°C, pour 95 % d’une population exposée, valeur préconisée par les normes internationales.

Évaluation des astreintes thermiques à l’aide la fréquence cardiaque : les extrapulsations cardiaques thermiques (EPCT)

En complément :

Le numéro en cours

Au sommaire

La mesure de la fatigue auditive périphérique par EchoScan Audio

Lire l'article

???ftl.templates.inrs.commun.main.footerprint.origine??? ???ftl.templates.inrs.commun.main.footerprint.copyright???